La maison des Obsèques

QUI SOMMES-NOUS ?

Funéraire

UNE INNOVATION SUR LE MARCHÉ DU FUNÉRAIRE

Notre réseau est une innovation dans le secteur funéraire, il est porté par une SAS à capitaux mutualistes, au capital de 30 millions d’euros. Nos actionnaires sont MGEN, Harmonie Mutuelle, Harmonie Services Mutualistes et MUTAC. En tout, ils représentent 10 millions d’adhérents, et plus de 600 établissements de soins et de santé en France. Avec ces Femmes et ces Hommes engagés, excellents professionnels, nous avons vocation à construire un réseau funéraire plus humain, performant, durable et innovant.

UN RÉSEAU ISSU DE L’ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

Comme toutes les mutuelles, nos actionnaires sont des personnes morales de droit privé à but non lucratif, régies par les dispositions du code de la mutualité, qui précise qu’« Elles mènent, dans l'intérêt de leurs adhérents et de leurs ayants droit, une action de prévoyance, de solidarité et d'entraide, afin de contribuer au développement culturel, moral, intellectuel et physique de leurs membres et à l'amélioration de leurs conditions de vie. ». La Maison des Obsèques peut réaliser des résultats positifs mais ceux-ci seront réinvestis dans le développement de ses activités ou remontés aux mutuelles. Ainsi, son actionnariat mutualiste, qui ne permet pas la prise de bénéfices individuels, autorise l’entreprise à construire sa performance économique dans la durée : la priorité ne sera pas la rentabilité immédiate, le niveau de profit attendu est inférieur à la moyenne du marché. La Maison des Obsèques souhaite construire un modèle économique nouveau, fondé sur le développement d’une offre plus juste, équilibrée, apportant plus de qualité pour un prix donné.
démarches après décès
conseiller funéraire 

L’EXPÉRIENCE DES FAMILLES EN SITUATION DE FRAGILITÉ

En développant un réseau mutualiste dans le funéraire, alors qu’elles sont déjà présentes à travers leurs réseaux de soins et de santé (plus de 600 établissements dont font partie les Ephad et les hôpitaux), les mutuelles fondatrices pourront apporter leur savoir-faire, de l’accompagnement des familles à l’organisation des obsèques, le conjuguer aux pratiques d’excellence de nos opérateurs. L’accompagnement du décès : le quotidien d’une aide-soignante
«Dans certaines structures d’accueil pour personnes âgées, lorsque quelqu’un part, on dispose le cercueil dans le salon si la famille le souhaite. C’est un moment important pour les résidents, ils se projettent. On ne peut pas accepter que ce soit fait sans accompagnement. Notre rôle est alors d’être présent, à l’écoute, sans forcément avoir d’échange verbal. Dans ces moments-là j’ai le sentiment d’être à ma place, de rendre service. Quand il n’est plus temps de rester, je le sens, je m’en vais. ».
Témoignage d’une salariée d’un établissement d’accueil pour personnes âgées du groupe Harmonie